Les Français sont prêts à acheter leur auto sur Internet

Accueil
Les Français sont prêts à acheter leur auto sur Internet Demander un devis

Publié le 15 mai 2014

Selon la dernière livraison de l’étude Capgemini (Cars Online 2014), 48 % des Français interrogés se disent prêts à acheter leur automobile sur Internet. En un an seulement, cette intention est passée de 39% (2012-13) à 48%. La France est le pays européen le plus enclin à faire ses emplettes sur la toile.

Intention d'achat d'une voiture sur Internet

On parle bien ici d’acheter sa voiture via Internet : sélectionner, payer et la livrer à domicile. C’est une vraie révolution à venir qui risque de contraindre les vendeurs traditionnels à s’adapter.

Les ventes de voitures sur Internet restent très marginales pour le moment. Elles ne le sont que dans le cadre de promotions, déstockage ou via les sites de ventes en ligne. Les mandataires ont été parmi les premiers à passer au web comme Auto-IES, Aramis-auto, Elite-auto. Renault avait fait un test en Angleterre où il était possible de réserver son véhicule sur le site du constructeur.

Acheter sa voiture sur Internet, c’est déjà possible aux US

Aux Etats-Unis, les expériences se multiplient. Général Motors propose un site dédié http://shopclickdrive.com/. Les consommateurs américains peuvent ainsi acheter leur voiture à des concessionnaires locaux via Internet. Près de 100 concessionnaires participent à travers le pays. Grâce à un véritable configurateur, il est possible de comparer, sélectionner sa voiture neuve, obtenir un prix, faire une demande de financement et confirmer un achat. Le concessionnaire livre la nouvelle voiture.

Site de commandes de voitures

Toujours aux US, le site Amazon a fait en 2013 un véritable coup de pub, en livrant la première Nissan Versa Note à son nouveau propriétaire. Si cela était en fait un coup de pub, on imagine bien que le géant du commerce en ligne ne va pas en rester là.

Amazon pub Nissan

Aujourd’hui, en France, la vente de voitures sur Internet est marginale. En dehors « de coups de pub », les sites proposent des véhicules en stock chez les concessionnaires avec un prix discounté. Le prix est la principale motivation de l’acheteur sur Internet. 45 % des interviewés par Capgemini mettent en avant et en premier ce critère.

« Les acheteurs de voitures ont besoin de voir les véhicules. C’est d’ailleurs le premier critère de visite d’un concessionnaire avant l’achat. C’est pourquoi, il faudra que les professionnels trouvent la bonne organisation pour répondre aux attentes des consommateurs en leur proposant une offre et des services adaptés et un délai de prise en charge ultra court : moins de 4 heures » conclut Eric Bataille.

L’équipe DrivePad

Laisser un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *