Climatisation (automatique)

Accueil
Climatisation (automatique) Demander un devis

Dernière modification : 1 mars 2016

Source image: Peugeot

Comment fonctionne la climatisation automatique ?

La climatisation automatique fonctionne comme un réfrigérateur… L’air chaud venant de l’extérieur se refroidit en traversant l’évaporateur, à l’intérieur duquel circule un fluide froid (-25°C). L’arrivée de cet air refroidi dans l’habitacle est modulée en fonction de la température souhaitée. En traversant l’évaporateur, l’air va également s’assécher. L’humidité présente dans l’air extérieur se colle sur la surface froide du condensateur. Cela entraîne un écoulement d’eau tout à fait normal sous la voiture.

Pour être agréable, l’atmosphère d’une voiture climatisée doit être inférieure de 10°C à la température extérieure. On ne doit pas ressentir le besoin de se couvrir. Au-delà, le choc thermique ressenti en sortant de la voiture peut provoquer des irritations de la gorge, des maux de tête, etc. On peut minimiser ce choc thermique en diminuant progressivement la climatisation automatique avant de s’arrêter.

ATTENTION : La climatisation automatique peut vous rendre malade ! Fonctionnant en circuits fermés, des bactéries peuvent se trouver dans le circuit de la climatisation automatique si celui ci n’est pas entretenu régulièrement.

Comment utiliser au mieux la climatisation ?

En été : Après un stationnement au soleil, ouvrez les vitres et mettez la ventilation sur la vitesse moyenne avec la climatisation automatique enclenchée. Une fois l’air surchauffé évacué, refermez les vitres et sélectionnez le recyclage de l’air pendant quelques minutes. Ceci permettra de refroidir l’habitacle plus rapidement.

En hiver : Utilisez votre climatisation automatique en régulant la température à l’aide de la commande de chauffage. La climatisation automatique supprime l’humidité de l’air et favorise le désembuage de l’habitacle.

Contrôler sa climatisation

1) Remplacer le filtre d’habitacle

Le filtre d’habitacle est conçu pour épurer l’air qui passe dans les gaines de ventilation ; ainsi les occupants de la voiture respirent un air sain.

Ce filtre est à remplacer tous les 20 000 km environ ou au moins tous les ans, car il se colmate peu à peu diminuant l’efficacité de la climatisation automatique mais aussi du chauffage et du désembuage. On peut en arriver à penser que la climatisation automatique a un problème.

Attention, toutes les voitures n’en sont pas forcément dotées. En règle générale, les véhicules qui disposent d’un système de climatisation automatique sont équipés d’un filtre d’habitacle.

La vérification visuelle de la présence ou non de ce filtre, ne sert à rien. La trappe d’accès à ce filtre peut être placée n’importe où (derrière la boite à gants, sous le moteur des essuie-glaces, etc.) et exiger plus d’une heure de manipulations difficiles. Les meilleures marques de filtres prévoient d’ailleurs une notice de montage dans chaque boite. Mais la meilleure solution reste d’aller voir son garagiste.

Les conseils de DrivePad : Vous pouvez faire vérifier son efficacité à tout moment par un professionnel de la climatisation automatique ou un garagiste qui possède un « Air-test ». C’est un outil qui analyse la puissance de la ventilation et permet de savoir instantanément si le filtre à habitacle est bon ou colmaté. Ce qui évite un fastidieux démontage « rien que pour voir ».

Vous pouvez aussi parfois avoir le choix entre un filtre ordinaire ou à charbon actif. Ce dernier est plus performant sur les odeurs.

2) Contrôler la charge de gaz : une priorité dans votre diagnostic

Quel que soit le problème et en particulier si la production de froid est lente à venir et que l’air qui se présente aux bouches d’aération est plutôt « tiède » et humide, faites diagnostiquer votre climatisation automatique.

Il ne s’agit pas mettre sa main devant la bouche d’aération et de décréter « ça ne marche plus », il faut au contraire brancher un appareil et étudier les températures et les pressions du système pour en tirer un diagnostic précis (gaz, bouteille, filtre etc), le tout par un spécialiste.

Dans 4 cas sur 5 c’est la charge de gaz réfrigérant « R134 A « qui est insuffisante. La recharge du circuit se fait dans la foulée, chez le même spécialiste et si possible avec une machine qui recycle le gaz (nocif pour l’environnement). En cas de fuite anormale, faites ajouter du traceur pour la localiser à l’aide d’une lampe à ultra violets.

3) Changer la bouteille de gaz

Le R134 A (Gaz réfrigérant) est plus volatile, il profite du moindre interstice pour s’échapper. Sur les climatisations ainsi équipées, la bouteille/filtre fatigue vite, plus vite que sur les anciennes clims au F12 (fréon). Si le circuit se vide, la bouteille remplie d’une petite quantité de « dessicant » se sature instantanément. Il faut alors impérativement la remplacer. Les notes techniques les plus récentes préconisent son remplacement systématique tous les deux ou trois ans, même sans fuite.

Vérifiez périodiquement que tout fonctionne correctement. Sur les équipements récents au R134A, il est de plus conseillé de faire un bilan tous les deux ans avec recharge et remplacement de la bouteille dessicante. Dans tous les cas, faites intervenir un spécialiste dès que le système est défaillant, et ce, rapidement afin d’éviter une dégradation encore plus importante. Un bilan régulier de votre système de climatisation peut vous éviter de grosses factures de réparation.

L’entretien de la climatisation

Un entretien régulier de votre climatisation automatique est indispensable car le pire ennemi de la climatisation automatique est l’eau. Si elle se mêle au fluide froid, elle va se transformer en glace, bloquer le détendeur et casser le compresseur. Faite donc contrôler la bouteille déshydratante qui absorbe l’humidité infiltrée dans le circuit et protégez les joints en faisant fonctionner la climatisation toute l’année (dix minutes tous les 15 jours hors saison). Un lubrifiant est ajouté au fluide froid pour entretenir les joints. Il faut également vérifier régulièrement l’état du filtre à habitacle. Si ce filtre est encrassé, l’arrivée d’air dans l’évaporateur est insuffisante et peut alors entraîner un dysfonctionnement de la climatisation automatique.

Créer mon carnet d'entretien

Laisser un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • dupuy

    Bonjor
    Je ne suis pas d accords avec votre argumentation sur la clip automobile au elle soit automatique ou manuelle d abord on ne peut pas contrôler une bouteille deshydratante de visue on ne peut pas voir l intérieure a moins de la couper en 2 ensuite le lubrifiant ajouté auu fluide n est pas fait uniquement pour les joints mais surtout pour lubrifier le compresseur car en générale la quantité d huile de celui ci est 150 ml et on rajoute a peut près 100ml qui vont rester piégé dans le circuit ( évaporateur condenseur et bouteille car les 150 ml sont impératif pour la lubrification du compresseur ) l'huile ne peut pas faire autrement que de circuler avec le 134 si il y'a 1 ml d huile qui part au refoulement du compresseur il faut qui il y est 1 ml qui revienne a l aspiration sinon c est la casse et si au départ du montage on ne rajoute pas ces 100 ml ( qui reste piège) le compresseur fonctionnerait avec 1/3 de sa quantité donc grippage assuré
    La pub de feu vert norotau et compagnie Pipeau quand ils vous disent ils refont le niveau d huile de la clim ou pire ils vidange l huile a moins de déposer le compresseur je ne vois pas comment ils peuvent faire (( puub mensongère et attrape fric)