Étude DrivePad : Les Français sont prêts à comparer les prix

Accueil
Étude DrivePad : Les Français sont prêts à comparer les prix Demander un devis

Publié le 14 juin 2016

Face à un budget auto contraint, près de 7 Français sur 10 sont prêts à comparer les prix, relève DrivePad.fr.

Face à un budget automobile bloqué, l’automobiliste change de comportement de consommation et d’usage de son véhicule et regarde plus que jamais les prix

Complétant les premiers résultats de l’étude réalisée par l’IFOP pour drivepad.fr, qui montraient l’importance et le poids (15% du budget) de la voiture dans le quotidien des Français (15% de leur budget), DrivePad.fr révèle que 7 Français sur 10 veulent pouvoir, a minima, maîtriser leur budget auto. Pour cela, ils sont prêts à comparer les prix, à éviter les concessionnaires au profit des petits garages, et à décaler l’entretien auto. Quitte à sacrifier leur sécurité (pour 1 automobiliste sur 5), faute de rallonge budgétaire.

À retenir du sondage IFOP pour Drivepad.fr, publié mi-mai 2016 : 15% du budget mensuel des automobilistes passe dans l’entretien et l’utilisation de leur voiture. Plus de 40% des Français trouvent que leur budget consacré à l’utilisation de la voiture a augmenté au cours des derniers mois. La même proportion (43%) pense que le budget d’entretien automobile a également augmenté.

Les Français et leur budget automobile

 

Pour 7 Français sur 10, priorité au maintien de leur budget automobile, entretien et utilisation

Ils sont 80 % à déclarer essayer de maintenir leur budget d’utilisation, soit leur budget d’entretien. Si on ne note pas de différences significatives entre Français, qu’ils habitent à Paris ou en province, qu’ils soient gros rouleurs ou non, ni même suivant l’âge du véhicule, une plus forte proportion des jeunes (16% des 18-34 ans) va malgré tout chercher à baisser le budget entretien (contre 10% en moyenne).

« Les Français font preuve d’un certain fatalisme sur leur capacité à contrôler leur budget automobile. La très forte majorité d’entre eux se contente d’ailleurs de chercher à le maintenir à leur niveau actuel sans pouvoir envisager de le diminuer », explique Eric BATAILLE, le fondateur du site drivepad.fr.

 

À la recherche du juste prix, comparaison devient raison

Face à ce constat, les Français mettent en place des « tactiques » afin de maîtriser leur budget entretien et, si possible, le faire baisser. Près de 7 Français sur 10 comparent ou vont comparer les tarifs des prestations. Pour le prix, 6 sur 10 vont éviter d’aller chez un concessionnaire et privilégier le petit garagiste… Les automobilistes sont désormais avertis et se renseignent en amont. La moitié d’entre eux se dit d’ailleurs prête à négocier les prix avec les professionnels.

Les solutions adoptées pour réduire son budget

Par ailleurs, près d’un Français sur 5 se dit prêt à moins utiliser son automobile pour faire des économies, notamment dans le budget immédiat carburant et péages, mais aussi sur le moyen terme. Moins rouler permet en effet de reculer les échéances d’entretien courant du véhicule (46 % envisagent de retarder au maximum ces échéances).

Autres pratiques pour baisser les dépenses : le Do-it1 et le fitBuy & Fit2 vont se développer assez sensiblement puisqu’une personne sur 4 le fait ou le fera certainement. 42% des Français déclarent faire eux-mêmes les travaux, ou les confier à une tierce personne. Tendance qui se confirme au regard des 24% des répondants qui déclarent acheter des pièces qu’ils font monter par ailleurs.

La perception de cherté de l’entretien auto reste fortement ancrée

Lorsque l’on propose de noter les garages, concessionnaires, agents de marques et les centres automobiles du plus cher au moins cher, les concessionnaires sont ceux qui sont perçus comme les plus chers par 62% des automobilistes interrogés.

La perception du prix de la vidange selon l'établissement

1 Français sur 5 est prêt à décaler ses entretiens et/ou réparations, quitte à se mettre en insécurité… !

Les automobilistes français l’avouent : ils sont 20% à déclarer qu’ils décaleront leur entretien pour faire des économies même si cela peut avoir un impact sur leur sécurité.

  • La proportion est beaucoup plus forte chez les jeunes de 18-34 ans puisqu’ils sont près d’un tiers ( 34%), à déclarer attendre pour faire des économies quitte à rogner sur la sécurité !

« Cette enquête est une mauvaise nouvelle pour l’avenir de la sécurité routière. Contraints par leur budget automobile, qui ne cesse d’augmenter, une partie des Français décale ou envisage de décaler la réparation et/ou l’entretien de leur auto… faute de moyens, mais bien conscients que cela peut avoir un impact sur leur sécurité. Cette proportion effrayante montre que nous ne sommes pas égaux devant la voiture, en termes d’utilisation, ce que nous avions montré, mais également en termes de budget et de capacité à le gérer correctement », conclut Eric BATAILLE, fondateur du site www.drivepad.fr.

Méthodologie de l’étude :
Sondage réalisé par l’institut Ifop pour le site internet www.drivepad.fr, auprès de 773 automobilistes issus d’un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de plus de 18 ans selon la méthode des quotas. Questionnaire administré sur Internet du 07 au 11 avril 2016.

 

1 Achat de pièce automobile afin de la monter soi-même
2 Achat de pièce automobile pour la faire monter par un tiers

Laisser un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *